Yves Saint Laurent sous les orangers

December 18, 2017

{ Musée } J'ai vu un condensé de la vie de Yves Saint Laurent 

 

De quoi on parle ?

Un musée qui vient d'ouvrir.

Un géni de la mode

L'atmosphère froide d'un monde talentueux

Une curiosité d'en savoir plus sur YSL !

 

 

 

Je ne connaissais pas trop ce grand monsieur. On m’a invité à le découvrir gratuitement. Sinon c’est 7 ou 10€. 

Ah si, j’avais vu le film avec Pierre Niney qui m’avait beaucoup touché, sans les images d’archives réalistes. Oui, le jeu de l’acteur bien sûr, son travail de métamorphose dans ses micros gestes et sa voix. Oui, d’accord, il permettait d’être chamboulé et d’approcher de loin ce monsieur. J’en discute brièvement avec un ami qui lui a vu tous les reportages sur le personnage, dont un qui mettait en regard sa vie et celle de Karl Lagarfeld.
Le débauché VS le sain organisateur qui observe. Je me suis dis qu’un des deux était mort en ayant vécu et l’autre est encore là, mais on ne sait pas dans quel état.

 

Les affaires au casier, on commence par un petit film qui raconte les grands moments.
Ça défile grave. Sur échasses mais à l’aise, les femmes baguettes vont et viennent pour étinceler de la magie dans les yeux et les coulisses.

 

Au delà de la soie et des pierres venues de tous les pays de voyages, il y avait autre chose.

Parmi les têtes grises qui avancent doucement en ce jeudi après-midi, j’imagine d’anciennes couturières. Ou alors était-ce juste un groupe de personnes âgées dont je ne pressentais rien de ce qu’avait pu être leurs vies, du temps où ils marchaient plus vite. Sur les écrans, eux et elles par contre, transperçaient.
De bonnes femmes derrière son industrie, beaucoup, habiles et organisées. Tout à la main.

Puis eux. Pierre Berger, Yves Saint Laurent. 

 

{ Cléa la spectatrice }

 

 

18 décembre . 

En une bonne heure, en douceur, j’ai retenu que…

 

Yves Saint Laurent était un génie précoce désillusionné, élégant débauché qui a notamment pris les formes de la mode masculine pour l’adapter au corps des femmes. La question du genre, il en n’a visiblement pas théorisé des discours mais en a fait des robes et des costumes, que ça plaise ou non ! Les canons de beauté, l’histoire de l’art et l’intemporel ça le connait, le dépasse forcément un peu, tant et si bien que ce savant mélange se colle aux peaux et aspire toute une famille fidèle autour de lui.

 

Pierre Berger était un vrai soldat lumineux de l’ombre. « Tout ce que je n’avais pas, il l’avait ». Torturé il avait toutes les maladies mentales qu’on les artistes. Et je l’aimais et il m’aimait car je comprenais ça, voilà. ». Merci Pierre pour cette définition de l’amour en somme, de bonheur, de douleur. J’ai acheté ton bouquin les jours s’en vont je demeure.
Sous les arbres du Maroc où ils ont remplis leurs corps leurs souvenirs et leurs lits, j’ai imaginé du vent frais et de la chair. Comme une sacrée poignante histoire de vie et de talent !

 

Sinon, concrètement, les films sont bien fait, bien ponctués et accessibles avec sous-titrages et pièce dans le noir pour regarder pénard. La maison est agréable à la circulation car intimiste, sur trois étages avec un monsieur qui répète gentiment le sens de la marche.

La soie et les strass ne me font pas plus rêver que ça, et je n’ai pas fait d’études de mode donc je fais confiance aux spécialistes. Même si je suis sensible tout court aux courbes et la finesse, c’est surtout les entrelacements de toutes sortes qui gravitent autour qui sont intéressants pour moi.

Bref, merci. Je pourrais dire que j’ai presque rencontré un génie torturé aux mille couleurs.
Les mots et les images qui me restent en tête renforcent l’idée qu’un artiste tient proche de lui des personnes solides pas seulement pour tenir chaud l’hiver entre deux rails. C’est beau.

 

 

 

 

 

 

 

 

Musée Yves Saint Laurent 
Vers une critique plus officielle

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*

 

 

“ La prochaine fois, tu viens ?! “

  Cléa Mosaïque

 

*

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

© 2018 par Cléa Mosaïque