Mon inspiration ma mosaïque

J'ai éteins la télé mais le net regorge d'émissions et de pistes d'explorations.
Le bonus, c'es quand tu rencontres tes médias dans la vraie vie.
Oui, car dans ce monde de sur-communication, il est bon de trier, sans relâche, pour aiguiser son oeil, ses envies, son avis ?

Blabla & REPORTAGES

Sacha Benitah

On pourrait snober son utopie, sourire en pensant qu'il est jeune et réfléchit comme tel. Moi, j'y arrive pas, bien au contraire. 
Sacha Benitah ou
l'Enfant Sauvage, veut briller malgré le noir ambiant.
On dira qu'il repense le journalisme comme ceux qui le guident. La junggle urbaine, c'est son terrain de jeu. Inspiré par les micros aventures et la rencontre improbable, il se veut naïf dans une découverte responsable...

Il suffit d'être naturel et spontané ! Facile à dire. Mais lui, il le fait et faut garder le rythme ! 

"Je pense qu'il faut s'émerveiller de ces petites situations de tous les jours"

-  Est-ce-qu'on profite vraiment quand on est derrière la caméra ?

- C'est moche de sur-communiquer! Mais je me fonds, tisser un lien et rendre compte à l'image, c'est ma passion !

Bref, un acteur-observateur comme on les aime !

Philippe Echaroux

Sébastien Le Turk

Pour le géni cet homme qui rencontre dieu à travers les ivresses de la terre. Ni plus ni moins, imbibé de Création, d'envies, de foi, de sensualité.
Dans le carton et la peinture, pour sa vision théâtrale du monde, pour son choix de dépeindre les fantasmes autant que la triste réalité. Avec joie. 

("Monsieur Leturk est inspirant, n'est-ce pas ?
À venir, grand article dans ART(s) À CROQUER sur la Création)

Rencontre à la volée avec ce marseillais qui visiblement est connu et fait des projets photos street art, de New York jusqu'en Amazonie.

Pour ce coup de boots humble et direct.

Pour son vocabulaire qu'il me retire de la bouche ! 

Pour nos échanges. 

Thierry Ardisson

Un intervieweur de haut vol quoiqu'on en dise! 

Il m'insupporte à la télé. Sa revanche : faire du fric.
Il coupe au montage ses pleurs face à des témoignages. 
J'ai pioché quelques infos intéressantes pour mener mes interviews dans "dessine-moi un portrait" juste ici! 

 

Clique avec Benoît Poelvoorde

Pour tout ce qu'il aborde tout au long de la discussion avec ce nounours d'interviewer!
Pour son auto dérision parfaite à 15'44
et 21'40 / exemple.
Pour ce canapé confortable, meilleur contexte d'interview. Parce que cet acteur est inconditionnellement un des meilleurs acteurs français. Aux côtés de Depardieu. Quoi que vous disiez, ce sont des monuments. Car ils ne raisonnent pas en bien ou en mal, ils sont, drôles, entiers, violents plus pour eux que pour les autres, envers et contre tout . Point. Benoit a grandit avec ce conseil "amuse toi le plus longtemps possible mais ne fais de mal à personne".
Qui on est pour juger ? 

L'emi-Fion

Pour leur humour même si j'ai pas ri à chaque fois. Pour parler de ce sujet fondateur encore et encore, à nos hommes, femmes, filles et garçons ! #education #simple #essentiels

Encore un canapé confortable !
Une journaliste émouvante et sans surjeu.
Pour les mots simples et sans masque de Sara Forestier. Je ne connaissais pas cette actrice, je n'ai pas encore vu son film mais nous sommes plus ou moins d'accord sur l'amour.
C'est déjà pas mal. 

Mickaël Delis

Car elle chante et incarne avec fluidité et aplomb notre société, sans le chercher vraiment.
"Pas obligé d'être dans les carcans, on est dans une génération comme ça où on peut se créer on peut s'inventer, alors profitons-en. Je m'amuse avec les parts un peu troubles qui sont en moi".
Et double soulagement au moment où elle dit : " Je ne suis pas du tout  contre les hommes (...) Je suis la première à dire que le féminisme a lieu d'être mais j'ai pas envie de rentrer dans ces débats là. Je suis un individu, un citoyen, pas juste une femme qui se bat".

Pour la pertinence et la subtilité de ce binôme incarné par une seule et même personne : Mickaël Delis. Des vidéos bien burnées et rythmées qui s'adressent à toi, instruisent et font rire. Bref, de quoi torde le cou aux discours à se tirer les cheveux et aux ramassis de clichés pour ouvrir un peu les yeux et ramener un peu de nuance. Preuves et auto-dérision à l'appui ! 

M E R C I

Sarah Forestier

Pour cette émission inimitable et touchante,

qui claque un peu beaucoup le bec.
Pour entendre ces langages. Pour pleurer pour du bon, du si beau.

Pour cet acteur vrai que j'estime et dont l'élégance brute me glace et chauffe le sang, bouscule mon audace et faire taire mes cynismes.

Pour cette émission que je trouve génial et pour le sourire en coin de ce bonhomme, courageux comme un enfant. Pour cette vision de l'Argentine qui m'a déçu et pas donné envie du tout. Pour la curiosité qui ne me quitte pas d'aller voir ailleurs, dans d'autres contextes....

"On a fait Dijon-Milan et nous demandez surtout pas pourquoi"


Si ça c'est pas une utopie réaliste, je sais pas ce que c'est.

Un défi de plus, la métaphore du chemin qu'on peut voir de nos propres yeux. Un premier trip, qui en annoncent bien d'autres ! 

Sacha Benitah - Pédale Pédale

Découverte de ce support de podcast avec un peu de texte.
Ici tu cliques direct sur " Qu'est- ce que tu me racontes ?"

Catherine Caillaux, conteuse et enseignante.
"Tu lis et entre ce que tu lis et les mots, il n'y a pas d'image, donc il faut créer l'habitude de se créer ses propres images."

 

Bonne balade dans tous les autres entretiens

© 2018 par Cléa Mosaïque