top of page

Petit portrait de François Couplan • #Nature et Vadrouilles


Je rencontre François Couplan lors d'une mission dans une de ses maisons d'éditions. Je suis chargée un petit temps de la promotion de son dernier livre, rien que ça ! Je me sens challengée et animée par ces enjeux essentiels de faire connaitre davantage son savoir autour des plantes sauvages comestibles. François est la référence en la matière depuis les années 80. "Allez dans la nature y éduquer vos sens!" semble-t-il scander inlassablement dans ses 116 livres et au moins autant d'interviews, et dans ses cours... Lors de nos longs échanges, le rire est l'invité d'honneur au même titre que l'honnêteté et les paradoxes ; une recette authentique que j'ai la joie de vous offrir exceptionnellement en interview vidéo !

Le caractère pluriel est présent de manière singulière car il donne sa vie à ce qu'il fait. Merci François d'être ce que tu es. 🌱





Pour entendre la version avec la voix, ouvre tes oreilles et le coeur...

©️ musique du générique c'est mon ami Jonat


🌱 Ceci ne sont que des extraits de réponses. Je vous invite à vous délecter de la version vidéo-audio ; détails, rires et personnalité garanti•es !



Qu’est-ce qui t'émeut et te meut ?

C’est absolument tout qui me meut et qui m’émeut. Le simple fait d’être, d’être incarné sur cette terre, je trouve que c’est vachement émouvant et qu’on a intérêt à se mouvoir sinon c’est difficile de survivre. (...)


Qu'est-ce qui est au centre de ta vie aujourd'hui ?

Ah! Au centre c’est Keiko, ma femme, et c’est les plantes, et vice versa. (...)


Comment prends-tu soin de toi ? C'est quoi tes ingrédients ?

Ah bah simplement en étant honnête! de communiquer avec tout ce qui nous entoure et avec les humains ce qui est le plus difficile, de communiquer sans peur. (...)


C’est quoi ton premier souvenir autour de la thématique { Nature et Vadrouilles } des plantes... ?

Je ne sais pas si c’est le tout premier mais moi gamin dans les alpes avec ma maman qui était alpiniste qui ne pouvait pas nous emmener dans les massifs. Je passais alors de longues vacances à proximité. Je cueillais des champignons, c’était paradisiaque et ce sont mes premiers souvenirs.


Une rencontre marquante qui fait que tu es là aujourd’hui ?

J’en ai eu beaucoup, chaque rencontre y compris la tienne, me marque et me font avancer. des rencontres particulièrement fortes car elles m’orientent je dirais :

un vieux botaniste poète qui avait plus de 80 ans, j’avais 16 ans, qui m’a appris la botanique à coup de sonnet classique, (...) un ongle végétarien et philosophe, l’esprit du Coyott aussi, dans le désert américain, (...)


Quelle question tu n'aimes pas que l'on te pose ?

Je sais pas, essaye-en une pour voir ! (...)


La minute révolte, coup de gueule, c’est à quel sujet pour toi ?

Quand on me parle de la permaculture par exemple ! C’est de la bien-pensance. Ça fait parti de ces sujets, et je prends celui-ci car je le connais bien. Je me suis formé en Californie dans les années 70 et j’ai traduis les premiers bouquins de Mollison. (...)



Quels sont tes apprentissages personnels à travers ce projet d'école et de tes très nombreux livres ?

Là je peux dire un truc et c’est bien que tu poses la question ! J’ai cette vieille tendance hippie à vouloir aimer tout le monde et tant qu’à faire à vouloir que tout le monde m’aime, que tout le monde soit franc honnête, qu’ils n’aient pas peur de moi (...)


Qu’est-ce que t'évoque l’image de la mosaïque ?

C’est une collection de petits livres ! C’est marrant. Sinon les mosaïques romaines, ce sont des fragments que l’on met ensemble, chacun de leur côté ne signifie rien et ensemble signifie quelque chose. (...)



Si tu étais une question, tu te formulerais comment ?

C’est très simple ce serait “Pourquoi ?”

Je la posais toujours à mon père qui me répondait “c’est comme ça”, ce qui me mettait hors de moi. (...)



Quelle place fais-tu au don dans ta vie ? Comment le vis-tu ?

Ça reste très conceptuel ou culturel. Pour moi tout est don, constamment.



Si tu devais partager 3 « endroits où être » avec des porteurs de projets que tu affectionnes particulièrement ce serait …

Je ne connais pas grand monde moi, je ne sais même pas ce que tu appelles porteur de projet. Je vois chaque individu comme un porteur de projet (...)


François, quelle est ta définition de la "Nature" ?

Ecoutez la réponse à 24'16 min de la vidéo, ça vaut le détour !



Pour suivre François et le projet Collège d'Ethnobotanique c'est par ici ...

&

🌱



 




Tu as aimé ce petit portrait ?

Invite des personnes de ton réseau à s'inscrire simplement à la Lettre d'Amour de Cléa pour recevoir le mot de passe qui donne accès à toutes les pépites !


Echangeons ? Tu peux proposer ton projet à caractère pluriel et singulier pour qu'il rejoigne mes sacoches à pépites, sur la thématique qui te fait écho aujourd'hui !



Comments


bottom of page